SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI
FacebookTwitterInstagram
  • fr
  • en
L'INCOMPARABLE
SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

La catégorie E-Gazelle VINCI Immobilier prend le départ à Monaco

PROMENADE DES ANGLAIS, NICE
Nice | Départ officiel

Pour la troisième année consécutive, le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc innove en présentant la catégorie E-Gazelle VINCI Immobilier, une catégorie de véhicules 100% électriques.

Une catégorie qui a fait ses preuves

Pour cette 29ème édition, elles sont 20 participantes à se lancer le pari de parcourir le désert en voiture électrique. Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco en personne a donné le départ de la catégorie E-Gazelle VINCI Immobilier ce samedi 16 mars à 10h30 depuis la place du Palais de la Principauté à Monaco. Les dix équipages ont ensuite rejoint les autres Gazelles à Nice sur la Promenade des Anglais où sera donné le départ officiel à 15 heures. Depuis trois ans, cette catégorie grandit d’années en années, d’autant plus qu’elle est la première et seule catégorie 100% électrique dans le monde du rallye-raid !

Un défi dans le défi

En plus de maîtriser l’orientation et le cap, les E-Gazelles vont devoir apprendre à maîtriser la charge de leurs batteries et développer une conduite écologique. Sur chaque étape, elles auront un parcours spécifique évidemment plus allégé : des difficultés et des kilomètres en moins. Cependant le défi reste entier car les véhicules électriques et les Gazelles vont devoir faire preuve de leur efficacité sur le terrain. Cette catégorie s’inscrit dans la continuité de la démarche environnementale du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc qui détient la norme ISO 14001:2015. Parmi les véhicules, deux prototypes de buggys électriques ont été préparés pour affronter le sable et ses fameuses dunes.

2019-03-18T16:52:02+02:00

PARTENAIRES

#FreeNasrin

Dominique Serra dédie cette 29ème édition à Nasrin Sotoudeh – célèbre avocate Iranienne et militante des droits humains – qui purge une peine de prison de 38 ans et 148 coups de fouet pour « incitation à la débauche » pour avoir  défendu des femmes qui ont enlevé leur foulard en public.

J’engage toutes et tous à signer la pétition pour la soutenir et demander sa libération.