SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI
FacebookTwitterInstagram
  • fr
  • en
L'INCOMPARABLE
SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Une première journée marathon difficile mais récompensée par une soirée festive

MECH IRDANE - OULAD DRISS
Étape 5 MDJS | Marathon

Ce matin, les Gazelles s’élancent pour une étape bien particulière : une étape marathon, de deux jours. Les équipages dormiront donc en autonomie dans le désert.

Ce matin, les Gazelles s’élancent pour une étape bien particulière : une étape marathon, de deux jours. Les équipages dormiront donc en autonomie dans le désert. Une nouveauté qui divise les Gazelles. « C’est un peu flippant car jusqu’à maintenant on est rentrées tous les soirs au bivouac », confie Virginie, de la team 178 (Virginie MAUGER VENEZIAN / Corinne DERLON - Sadev94), sur la ligne de départ. « C’est une nouveauté dans le rallye, une petite difficulté supplémentaire mais ça va aller », la rassure sa coéquipière Corinne. « Vivement ce soir », lance de son côté Amel, de l’équipage 600 (Sihame NABIL (EL HORFI) / Amel NABIL (ELKHAL) - Sybelles.ski). « On y est enfin ! », s’exclame Alexa, de l’équipage 151 (Valérie THEILLIER / Alexa THEILLIER - Pack élite diffusion), qui a hâte de vivre « les soirées magiques » dont lui ont parlé d’anciennes Gazelles. L’objectif de la plupart d’entre elles est d’ailleurs de se retrouver à une balise pour passer la soirée ensemble.

Mais avant de penser à la soirée qui les attend, Isabelle et Karine, de la team 21 (Karine TEPPE / Isabelle LEMERCIER - OSCADI), se concentrent au maximum à l’aide d’un gong tibétain. Et de la concentration il va en falloir aux Gazelles dont la journée s’annonce intense avec un premier franchissement pas franchement facile. Les équipages se sont pris au jeu et font preuve d’audace pour cette cinquième étape ! Rapidement, les Gazelles s’organisent et se mettent à plusieurs pour guider les pilotes au milieu des pierres qui composent le paysage quasi lunaire. « Qu’est-ce que c’est beau ! », s’enthousiasme Vanessa, de l’équipage 118 (Vanessa COLSON / Pauline PHILIPPE - POMPES SEFAN). Elles s’encouragent mutuellement et s’applaudissent même une fois l’obstacle franchi.

Des Gazelles en pleine forme

Les Gazelles ne sont pas au bout de leurs peines. La passe suivante est encore plus compliquée. Jamila et Corinne, de la team 147 (Corinne TISSERAND / Jamila FRUCHART - KOWA Company & WES Worldwide Exclusive Services), se retrouvent coincées mais c’est sans compter la solidarité des autres équipages qui l’aident à s’en sortir, notamment Anne-Marie, de la team 190 (Anne-Marie BORG / Yolande BENS - CONSTRUCTIONS DU SUD OUEST - CSO), une habituée du rallye. Elle prodigue conseils et encouragements aux Gazelles un peu impressionnées. Résultat, les navigatrices sont en « vacances » et sortent même leur appareil photo pour immortaliser le moment, comme Delphine, de l’équipage 165 (Delphine BRIERE / Sylvie DAVID-BOULIN - Conseil National des Femmes Françaises ( CNFF)).

Les Gazelles sont en forme et progressent bien. « Aujourd’hui on s’en sort bien alors que d’habitude on est un peu des quilles », s’amuse Jamila, de la team 152 (Jamila AZAÏS / Bérengère TRILLAT - AB FISH). Ce n’est malheureusement pas le cas pour toutes. En balise 3 cependant certains équipages sont un peu perdus, comme Patricia et Sylvie, de la team 175 (Patricia JOLY / Sylvie GALLIOU - Didier Cisilotto). Si Patricia est déçue, Sylvie, elle, relativise : « Il y a pire, on pourrait être dans le métro ». Avant de repartir, elles cherchent des conseils auprès de Charlotte et Hélène, de l’équipage 238 (Hélène GRAND'EURY / Charlotte ZUCCONI - AFFI MOBILE), les gagnantes de la 28e édition. Pour être sûres de ne pas se tromper cette fois-ci, Kiera et Sophie, de la team 216 (Kiera CHAPLIN / Sophie TAPIE - https://www.sainthonore.com/en/) arrivent à pied. « On pensait que c’était trop simple donc on n’a pas voulu perdre de kilomètres », raconte Sophie.

Les premières du classement ont d’ailleurs toutes droit à une fouille au corps et une fouille de leur véhicule par les commissaires de course qui vérifient que les Gazelles ne transportent aucun matériel interdit : un GPS, évidemment, mais aussi un compas électronique, des jumelles ou encore un appareil photo avec un zoom trop puissant. « Si tu pouvais nous retrouver notre boussole ce serait génial », ironise Céline, de l’équipage 142 (Mylène LECIEUX / Céline BOGDANSKI - HYLA EVOLUTION). Trois véhicules circulent ainsi sur le parcours pour s’assurer qu’il n’y a aucune entorse au règlement.

Une soirée festive sous les étoiles

La journée file et certaines Gazelles décident de s’arrêter en balise 5 pour passer la soirée. « On va en profiter pour se poser tranquillement avant de reprendre l’étape en forme demain », explique Alice de la team 109 (ALICE LUTHY / CINDY PASCUAL - Lamalou immobilier). Il faut dire qu’en balise 5 du parcours C, Anne-Sophie de l’équipage 221 (Anne-Sophie AGUESSY / Lise LEBLANC-GARDELLE - PITCH PROMOTION) a organisé un joli petit bivouac dans l’enceinte d’une auberge abandonnée. Au programme de la soirée : feu de camp et bonne humeur ! Même le pointeur est convié à la soirée. « On s’arrête pour profiter », confirme Catherine, de la team 167 (Dianeba CISSOKHO / Catherine REGOJO GENOTAL - SNCF), qui se laisse convaincre par la beauté du lieu. « On a fait un beau parcours aujourd’hui, on l’a bien mérité », renchérit sa coéquipière Dianeba. « C’était intense donc on fait bien de s’arrêter », affirme Céline, de l’équipage 132 (Céline MERIOT / Marie-Eve BAUDA - 4murs). Globalement, les Gazelles sont contentes de leur journée et se sentent progresser.

À quelques kilomètres de là, un autre bivouac s’organise entre les équipages des parcours A et C, qui sont une quinzaine à avoir planté leurs tentes pour passer la soirée. L’équipage 123 (Laurence HOURTICQ / Marie DE TAYRAC)arrive ainsi en criant « Apéro, apéro ! ». La soirée s’annonce festive ! Les Gazelles de l’équipage 152 (Jamila AZAÏS / Bérengère TRILLAT - AB FISH) ont décidé d’attendre leurs copines pour leur faire une surprise. Au menu de leur dîner : champagne pour les équipages originaire de Reims mais aussi foie gras, fromages… Chacune partage les spécialités de sa région (ou pas). Bérengère fait même réchauffer des cuisses de canard. Les crossover, eux, ont prévu de s’arrêter sur le cap de la balise 6. « On ne veut pas perdre de temps pour demain car on aimerait bien rentrer tôt », explique Frédérique, de la team 312 (Frédérique ROBYR / Malika SCHMALZ - Consortium Entreprise Générale Patrick Schmalz et Dhome SA).

2019-03-27T09:30:37+02:00

PARTENAIRES

#FreeNasrin

Dominique Serra dédie cette 29ème édition à Nasrin Sotoudeh – célèbre avocate Iranienne et militante des droits humains – qui purge une peine de prison de 38 ans et 148 coups de fouet pour « incitation à la débauche » pour avoir  défendu des femmes qui ont enlevé leur foulard en public.

J’engage toutes et tous à signer la pétition pour la soutenir et demander sa libération.