SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI
FacebookTwitterInstagram
  • fr
  • en
L'INCOMPARABLE
SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Portraits du jour : le volet gynécologie

TAFRAOUTE
Cœur de Gazelles

L’importance du volet gynécologique

Les femmes ayant une place très importante dans les actions mises en place par Cœur de Gazelles toute l’année, il semblait évident de créer un volet dédié pendant la caravane médicale.

Le volet gynécologique est l’une des spécialités les plus discrètes de la caravane : les médecins se mettent à l’abri des regards pour opérer, afin de garantir une intimité parfaite aux patientes.

La pudeur faisant partie inhérente de leur culture, elles ont en effet besoin de calme pour être en confiance. Les sages-femmes, toutes les deux marocaines, permettent de faire le lien entre les patientes et les gynécologues, ce qui facilite les échanges et aide à instaurer la confiance. Grâce à elles, les besoins sont rapidement identifiés.

Le rôle des bénévoles est partagé : les sages-femmes rapportent les symptômes aux gynécologues, et le diagnostic est établi ensemble. Les sages-femmes s’occupent du domaine de l’obstétrique (tout ce qui est lié à la grossesse et à la relation mère-enfant) et les gynécologues s’occupent des actes liés à la poitrine, à l’utérus et aux ovaires principalement.

En plus des consultations, le volet gynécologie fait beaucoup de sensibilisation, afin de rendre son action pérenne (sur la détection du cancer du sein, l’allaitement, la contraception, l’hygiène…).

Présentation de l’équipe

Prénom : Catherine

Métier : Gynécologue à Grenoble

Nombre de participations : 6

Pourquoi avoir choisi Cœur de Gazelles ? : « Aziz (chirurgien pédiatre de la caravane) cherchait une nouvelle gynécologue pour venir sur le terrain. Une ancienne sage-femme de la caravane a  diffusé une annonce afin de faire connaître les besoins de l’association. Je me suis tout de suite reconnue dans cette annonce et j’ai proposé mes services. J’ai appris mon départ pour Cœur de Gazelles deux mois avant le début de l’édition.

J’apprécie particulièrement la coopération franco-marocaine qui existe au sein de l’équipe. Les échanges sont très enrichissants et participent à mon épanouissement personnel autant que professionnel. Cœur de Gazelles, c’est aussi une autre façon de découvrir le Maroc en se rendant utile. »

Prénom : Isabelle

Métier : Gynécologue-obstétricienne à Briançon

Nombre de participations : 1

Pourquoi avoir choisi Cœur de Gazelles ? : « Catherine est une amie de fac. Je ne connaissais pas du tout Cœur de Gazelles mais son enthousiasme m’a donné envie de découvrir ce que c’était. Le côté aventure m’a plu, et je trouve que la caravane est super. Le contact avec les gens est agréable, ils sont très touchants. L’équipe des gynéco est très sympa, l’alchimie a pris tout de suite. Les sages-femmes font les interprètes pour nous. J’aimerais pouvoir faire plus ! »

Prénom : Meryeme

Métier : Sage-femme au CHU de Fès

Nombre de participations : 2

Pourquoi avoir choisi Cœur de Gazelles ? : « J’avais une amie sage-femme qui devait partir sur la caravane mais n’a pas pu. Elle m’a proposé la place et j’ai accepté. C’est une expérience marquante ! On partage les conditions des gens que nous croisons, et c’est impressionnant de vivre cette expérience. L’ambiance au sein de l’équipe est géniale, nous sommes comme une famille parce que nous passons beaucoup de temps ensemble. »

Prénom : Noura

Métier : Sage-femme au CHU de Taroudant

Nombre de participations : 1

Pourquoi avoir choisi Cœur de Gazelles ? : « C’est Aziz (chirurgien-pédiatre sur la caravane) qui m’a proposé de venir. J’aime faire du bénévolat, j’en avais déjà fait avant et j’ai eu envie de voir ce que c’était sur Cœur de Gazelles. C’est vraiment une aventure à vivre. On partage tout, comme une famille, et on partage également nos compétences avec la population, qui a vraiment besoin de nous. »

2019-03-27T16:15:06+02:00

PARTENAIRES

#FreeNasrin

Dominique Serra dédie cette 29ème édition à Nasrin Sotoudeh – célèbre avocate Iranienne et militante des droits humains – qui purge une peine de prison de 38 ans et 148 coups de fouet pour « incitation à la débauche » pour avoir  défendu des femmes qui ont enlevé leur foulard en public.

J’engage toutes et tous à signer la pétition pour la soutenir et demander sa libération.