SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI
FacebookTwitterInstagram
  • fr
  • en
L'INCOMPARABLE
SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Team 151 : Alexa, 23 ans, la benjamine du rallye

KASBAH XALUCA, ERFOUD
Autour du Rallye

À 23 ans, Alexa participe pour la première fois au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. Elle est la benjamine de cette 29ème édition et elle va prendre le départ avec sa maman, Valérie.

Un projet qui fait grandir

Mère au foyer de 51 ans, Valérie a 4 enfants et Alexa, du haut de ses 23 ans, est l’aînée. C’est Valérie qui a découvert le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc il y a 10 ans déjà : « Alexa avait 13 ans à l’époque donc je savais qu’il fallait que je prenne mon mal en patience. Je voulais le faire pour mes 40 ans mais c’était encore trop tôt pour laisser mes enfants. Je voulais le faire pour mes 50 ans et puis là, c’est Alexa qui ne pouvait pas, elle passait son concours de biologie médicale. L’envie m’est restée depuis tout ce temps et maintenant que tout le monde a grandi, me voilà avec ma fille aînée pour partager cette aventure à 51 ans, d’où le numéro de l’équipage, 151 (Valérie THEILLIER / Alexa THEILLIER - Pack élite diffusion). » Pour Alexa, il n’y avait aucun doute, elle voulait suivre sa mère : « je me suis mise à fond dans la préparation en décembre, à la fin du concours. Ce qui m’a attiré, c’est le côté sportif, la conduite. Mais ce que j’ai adoré dans tout le projet, c’est que ça fait énormément grandir. J’ai présenté notre projet de covering, je me suis adressée à des adultes, à des patrons, il fallait qu’ils y croient et je n’avais jamais fait ça devant un tel public, ça permet de changer du milieu étudiant. »

Un binôme explosif !

Venues de Charleville-Mézières dans les Ardennes, le binôme a choisi de s’appeler les « Gaz’Elite : « C’est parce qu’on pète le feu, on a peut-être pas le gaz à tous les étages…Voilà, ça nous faisait rire et on est parties là-dessus. Je sais que cela va bien se passer avec ma fille. Elle sait conduire, on est un binôme explosif et on s’entend surtout très très très bien et je ne vois pas avec qui je peux mieux m’entendre que ma fille. » Et ce n’est pas Alexa qui dira le contraire : « l’idée de partir à l’aventure nous intéressait toutes les deux. On aime beaucoup voyager, on va se découvrir encore un peu plus, on va découvrir ce que ça donne en sortant de sa zone de confort et de sa vie étudiante, donc ça va être rigolo de voir autre chose et le fait d’être entre femmes aussi. » Valérie est évidemment fière de sa fille et d’ailleurs, c’est bien plus que cela pour ce rallye : « c’est mon porte-bonheur ! » Pour leur première participation, c’est maman qui sera la pilote « mais on échangera. J’ai aussi envie de découvrir le plaisir de conduire sur les dunes donc on fera en fonction pour que chacune profite de toutes les facettes du rallye. »

Objectif : finir la course

Alexa ne se met aucune pression, tout ce qu’elle souhaite, c’est « finir la course avec le véhicule qui marche et avec le plus de balises sans accros et sinon, comme dit maman : le podium ! » Malgré son jeune âge, Alexa ne prend pas ce rallye à la légère, elle est fière et très contente de réaliser un projet aussi important et aussi impressionnant. À quelques heures de la première étape, pas vraiment d’appréhension donc du côté de l’équipage 151 (Valérie THEILLIER / Alexa THEILLIER - Pack élite diffusion), si ce n’est un problème mécanique : « se perdre ou savoir qu’une panne mécanique peut nous bloquer et nous mettre hors-compétition nous angoisse un peu. Mais je touche du bois et de la peau de singe, faut que la voiture tienne » raconte Valérie. D’autant plus que les Gaz’Elite ont déjà essuyé quelques larmes chez elles car la voiture les a lâchées la veille du départ pour rejoindre Nice : « elle a été mise sur plateau à Reims et finalement il y avait une sonde défaillante due au changement des gardes boues quelques jours avant ». Tout est bien qui finit bien. Mais l’aventure va enfin pouvoir réellement commencer !

2019-03-18T15:22:53+02:00

PARTENAIRES

#FreeNasrin

Dominique Serra dédie cette 29ème édition à Nasrin Sotoudeh – célèbre avocate Iranienne et militante des droits humains – qui purge une peine de prison de 38 ans et 148 coups de fouet pour « incitation à la débauche » pour avoir  défendu des femmes qui ont enlevé leur foulard en public.

J’engage toutes et tous à signer la pétition pour la soutenir et demander sa libération.